Aller au contenu principal

Groupes d’âge

  • 5-12 ans

Durée

  • 60 à 90 min

Nombre de participants

  • Petit groupe (5 à 15)
Télécharger la version PDF

Marly teste des affaires : Comment écrire un slam?

Faire du slam, c'est facile. Faut juste parler de trucs graves avec une voix grave en bougeant les bras. À moins que ça soit plus que ça? Sûrement que Lysane le sait. Lysane sait plein d'affaires.

Source Marly teste des affaires

Matériel

  • Papier
  • Crayons

Déroulement

Étape 1 - Se trouver un thème!

Étape 2 - Le portrait chinois! 

On va se créer des images, en parlant de notre thème de façon indirecte. On répond rapidement à une série de questions et on note nos réponses. S'il n'y a rien qui vient, on passe à une question suivante : 

  • Si [le thème] était un animal, quel animal serait-il?
  • Si [le thème] était un sport, quel sport serait-il?
  • Si [le thème] était une couleur?
  • Si [le thème] était un repas?
  • Si [le thème] était un végétal?
  • Une chanson? Une forme géométrique? Un véhicule? Un instrument de musique? Un dessert? Un livre? Un superhéros? Un loisir? Une condition météorologique? Un outil ?

On peut étendre la liste des questions! On cherche à trouver une bonne dizaines d'images pour parler de notre thème. Indirectement, bien sûr.

Étape 3 - Se créer des phrases!

On écrit ensuite chacune des images trouvées à l'étape 2 sur des petits bouts de papiers, afin de pouvoir les combiner l'une à l'autre pour créer des petits bouts de phrases. On cherche des interactions entre les images trouvées, ou un lien entre deux images (ou plus!). On écrit les phrases qu'on trouve, et on peut recombiner des images déjà utilisées à d'autres afin de créer des phrases différentes.

Étape 4 - L'écriture du texte! 

En s'inspirant des phrases trouvées à l'étape 3, on organise le tout dans un texte cohérent. On s'amuse avec les phrases, on en ajoute, on les complète, on les modifie, on écrit et on ré-écrit jusqu'à ce qu'on soit satisfait de notre création!

Étape 5 - Pratiquer l'interprétation 

Le texte n'est que la moitié du travail en slam, la façon de réciter son texte est l'autre! On travaille la présence et la façon de présenter son texte en jouant sur trois modulations de voix:

  1. Le volume
  2. Des phrases murmurées n'ont pas le même effet que des phrases criées. Pour chaque phrase, on peut trouver un volume approprié.
  3. Le débit
  4. La vitesse de prononciation. La même phrase récitée très lentement ou très tranquillement produira deux effets différents. On essaie différents débits pour chaque phrase afin de trouver celui le plus approprié au propos!
  5.  La hauteur de la voix
  6. Même principe, on pratique chaque phrase avec une tonalité très aiguë, puis très grave, et on trouve la juste valeur.
  7. Par la suite, on réajuste chaque phrase avec les trois paramètres de modulation en même temps, en jouant avec les contrastes pour créer de la surprise ou de l'anticipation. En gros, on essaie de trouver la meilleure façon de rendre le texte vivant.

6 - La prestation de slam

On présente notre texte devant un public ébahi et on ramasse juste des notes de 10, sauf une note de 9.7 d'un juge qui clairement a pas bien écouté notre prestation SUBLIME.

En vidéos

Comment écrire un slam? | Avec Lysane Picker-Paquin