Aller au contenu principal
Camp Vue sur la Relève

Comment raconter une histoire captivante

Apprendre à raconter une histoire te permettra de rendre celle-ci mémorable. Une histoire savamment racontée peu devenir le sujet de discussions passionnées, de rêveries, de jeux et même le point de départ d’autres histoires !

L'ABC de la prestation parfaite (ou presque !)

Animer à ta façon

Il y a plusieurs façons de raconter une histoire, et chacun a son style. Trouve ton style propre à toi! Pour être crédible et pour maintenir l’attention des participants, tu dois être à l’aise dans ton rôle. Tu dois aussi bien connaître l’histoire.

Bâtir l’atmosphère

L’ambiance créée aidera le spectateur à entrer dans ton monde. Pour y arriver, tu peux jouer avec des gestes éloquents, des costumes et l’environnement. Ex : noirceur ou faible lumière, bougies ou lumière de couleur, musique, ombres chinoises, odeurs d’encens, etc.

Construire ton personnage

C’est primordial pour ta crédibilité, il faut que le récit t’habite. Pour bien camper ton rôle :

  • Affirme ta présence : C’est ce qui fera qu’on t’écoute et qu’on te croit. Pour y arriver, regarde les participants dans les yeux. Tu peux aussi interpeller les participants et leur poser des questions pour les engager davantage dans le récit.
  • Module ta voix : Parle avec une voix détendue mais soutenue. De préférence enveloppante, voire envoutante, ta voix doit amener l’auditeur dans ton univers.

Le rôle des autres animateurs

Soutenir le conteur, le récit et le rendre crédible. Les jours suivants, l’animateur ne doit pas démentir le conte et doit assurer sa pérennité. Vous devez y croire comme les autres!

Trucs et astuces pour réussir

Des effets spéciaux sans budget, c’est possible! Voici quelques exemples :

  • Théâtre d’ombres chinoises - derrière un drap blanc bien tendu, trois personnes superposées donnent un personnage à six bras; un dentiste qui extrait une dent (carton) à son patient avec des pinces géantes (carton); un médecin qui sort du ventre de son patient un objet qui n’en finit plus d’être long… Amusez-vous à trouver différents effets spéciaux!
  • Musique ou son – À l’aide d’un instrument (guitare, xylophone) ou même d’un tambour improvisé (chaise, chaudière renversée), tu peux créer des transitions ou souligner les moments forts du récit.
  • Maquillage, masque ou costume - Un élément de maquillage ou un costume te permettra de devenir un personnage du récit aux yeux des participants.

Le rôle des autres animateurs

Tes coéquipiers doivent te soutenir et t’aider à rendre crédible le récit! Les jours suivants, personne ne doit démentir le conte : pour assurer sa pérennité, vous devez tous y croire!